Étymologie

L’étymologie du nom de notre village n’a jamais été franchement définie, plusieurs hypothèses étant proposées. De nos jours, Michel ROBLIN parle d’AVRON comme d’un toponyme celtique possible. Paul FORT et M. DELAHAYE sont de cet avis.

 

Seulement, quelle en est la racine ?

 

Charles POMMEROL et L. FEUGUER écrivent en 1974 : le radical pré-celtique AR signifie ‘’l’eau qui coule’’. AVRON s’est quelquefois orthographié AURON, plus rarement ARRON. Ce radical peut donc rapporter à l’eau, et aux nombreuses sources qui ruisselaient autrefois sur les pentes du Plateau.

Etymologie

Une autre hypothèse est que le vocable AVRON pourrait être apparenté à EVRE, EVREUX, EVRON, EBRON, EBURON, noms qui signifient ‘’Bois’’. C’est d’ailleurs la plus courante. Une appellation très ancienne de la ‘’folle avoine’’ se disait également AVRON. Le Plateau d’AVRON était en effet couvert de bois.

C’est cette seconde hypothèse que semble privilégier l’ Abbé Lebeuf, dans son livre ‘’L’histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris’’, écrit entre 1754 et 1758. Il dit ceci, au titre de notre village : « EVRON, qu’on appelle aujourd’hui AVRON, en partie faisoit une portion considérable de cette Terre (Nulliacum – Neuilly-sur-Marne). Sa situation au faîte d’une montagne, et au-delà d’un écart appelé ‘’La Montagne’’ (ferme de La Montagne), étoit cause qu’il lui étoit resté beaucoup de bois qui s’étendoient presque jusque dans Villemomble à la distance de près d’une lieue de Neuilly, et une partie de ce bois là s’appelle encore aujourd’hui le Bois de Neuilly. »

 

Toujours est-il que ce nom d’AVRON est bien adapté à la géographie, à l’hydrogéologie de notre Plateau, quelle que soit la raison pour laquelle il a été nommé ainsi : à la fois forêt et château d’eau des vallées environnantes, qu’il alimentait de ses nombreuses sources. Il était l’alliance du bois et de l’eau, de tout ce qui était nécessaire à la vie et à la fertilité.

Autre argument : le Plateau d’Avron a été souvent considéré comme étant la limite méridionale de la Forêt de Bondy : il faut dire que les chênes faisaient partie de ses essences les plus représentées. Plus au sud, le Bois de Neuilly était un bois taillis où ne poussaient pas ces nobles espèces.

 

Il ne faut cependant pas oublier que notre village avait une chance sur deux de s’appeler AVRON. En effet, si la seigneurie prit le nom de son château, le sud-est du Plateau où était implanté l’important domaine de la ferme, se nommait ‘’LA MONTAGNE’’, et nous pourrions fort bien aujourd’hui être des ‘’MONTAGNARDS’’.

Ce nom peut sembler prétentieux au regard de l’altitude modeste de notre pénéplaine. Il est cependant courant dans la région parisienne : Montfermeil, Montmartre, la Montagne Sainte-Geneviève, …

 

 AVRON semble donc provenir de la racine celtique EVRE, relatif aux bois.

 


Pour en découvrir plus, n’hésitez pas à vous procurer les livres édités par notre association.
Demandez-nous la procédure de commande en utilisant notre formulaire de contact.