2009

L’écho du Plateau 2009

 

Christian HERMANS

Echo-2009-2

Christian Hermans, notre trésorier, nous a quittés. Depuis quatorze mois, il se battait avec un incroyable courage contre la maladie, avec la volonté de s’en sortir et de ne pas laisser les siens.

Nous sommes tous profondément affectés par sa disparition. Cet homme discret et modeste, était très compétent, très cultivé. Il était peu bavard, je l’appelais « le taiseux », mais tout ce qu’il disait était frappé au coin du bon sens. Il avait un humour parfois décapant, mais toujours gentil, à son image.

Il aimait participer à nos réunions, de travail ou de fête, je l’entends encore chanter une chanson de Johnny à notre karaoké de l’an passé.

Il a toujours géré avec compétence nos deniers, et ces derniers jours encore, nous discutions ensemble de comptes, des projets, de l’avenir de notre association.

Il nous manque, il restera dans nos mémoire, dans la Mémoire Vivante du Plateau d’Avron, dont il fait désormais partie à jamais.

Merci pour tout, Christian.

 

Hélène VIEILLARD

Echo-2009-1

Hélène Vieillard, elle aussi, nous a quittés. Elle a été un membre très actif de notre association, faisant partie, tant que sa santé le lui a permis, du Conseil d’Administration.

Hélène ! On ne peut se souvenir d’elle sans penser également à l’ANCA, les Amis Naturalistes des Coteaux d’Avron. Dès la première heure et même avant la constitution de cette association, elle a été là, dans un investissement totalement désintéressé pour que nos coteaux soient protégés et restent « naturels ».

Elle mettait au service de tous, la solide culture qu’elle avait acquise au cours de sa vie professionnelle et qu’elle n’a jamais cessé d’approfondir. Elle aimait la nature, elle avait une passion pour la photographie. Elle a su saisir quand il en était encore temps des vues de nos carrières, de nos coteaux, et grâce à elle, ces témoignages d’une époque révolue seront pérennisés. Nous lui devons également l’histoire des sentiers d’Avron dont nous parlerons bientôt.

Dans ses dernières notes manuscrites, ses enfants ont trouvé ce texte extrait d’une chanson de Mouloudji : « Time is money » qu’elle n’avait sûrement pas consigné sans arrière-pensée et qui lui va très bien :

« … Moi j’ai le temps

Et lorsque viendra le moment,

Ça s’passera tout simplement

Avec la merveilleuse escorte

De tous les r’frains que j’ai chantés,

Des baisers que l’on m’a donnés et que j’emporte…

L’odeur des arbres et des fleurs,

Toutes les saisons et leurs couleurs

Je franchirais la grande porte

J’ai tant de souvenirs à me raconter,

Y’en a pour toute l’éternité… »